Le mental en temps de crise, dans la vie comme sur le parcours.


Avec toute la situation du Covid-19 qui frappe le monde, la saison de golf attendue par les milliers de golfeurs sera retardée de quelques semaines. Ça n’empêchera pas le beau temps d’arriver et de contribuer à la frénésie des golfeurs à son apogée en avril et mai. Pour le moment, l’industrie du golf tout comme les golfeurs doivent se conformer aux recommandations du gouvernement sur les restrictions de nos activités habituelles. Tout le monde doit faire sa part dans cet événement qui marquera l’histoire.

Les mesures actuelles de confinement et de restriction, combiné aux mois d’hiver, vont certainement ajouter à l’engouement des golfeurs en vue de l’éventuelle réouverture des parcours. Soyez certain que quand Legault donnera «le go», les golfs seront prêtent à accueillir les golfeurs affamés et passionnés.

La force mentale et l’attitude positive

Toute cette crise que nous vivons demandera d’être fort mentalement et d’opter pour une bonne attitude afin de traverser ce moment d’incertitude. C’est ici que je fais mon parallèle avec le golf. La force mentale, la résilience et une bonne attitude permettent d’accomplir ou de traverser bien des situations. Quoiqu’il arrive, il faut demeurer positif et dans le moment présent. Penser au pire et faire de l’anxiété sur l’avenir ne va avoir aucun effet sur ce qui va se passer au final. Même qu’une telle attitude risque d’altérer nos capacités à bien réagir quand l’opportunité de jours meilleurs se présentera. À quoi bon trop s’en faire pour des choses sur lesquels nous avons aucun ou peu de contrôle. Se tourmenter, paniquer et se stresser n’aura aucun effet sur ce qui va arriver ou non. Si des événements doivent arriver, qui sont hors de notre contrôle, ils vont arriver. Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire. Mais une chose est sure, avoir une attitude négative va certainement avoir un impact négatif sur notre quotidien, notre entourage et notre santé mentale. Au golf la force mentale, le positivisme et le moment présent sont aussi primordiaux. Sur le parcours on a beaucoup de temps entre les coups afin de penser, comme en ce moment avec cette période de confinement à la maison. Là est tout le défi ! Quand tout va bien c’est plutôt facile d’être fort mentalement. Mais quand ça va moins bien, comme lors de déboires sur le parcours, c’est là qu’on est plus susceptible de verser dans les mauvaises pensées et de perdre le focus. Aujourd’hui avec le Covid-19, c’est le temps de pratiquer notre force mentale en restant positif et optimiste. Pas toujours facile à faire, mais se dire que tout va bien aller n’est pas un signe d’aveuglement volontaire. C’est un moyen de relativiser les choses durant une période critique et d’essayer de garder un bon moral, ce qui est toujours le bienvenu en période de crise.

En terminant, une chose est sure ! Après avoir bien entraîné votre attitude et votre force mentale en cette période du Covid-19, fort à parier que vous serez désormais plus solide mentalement sur le parcours. Un petit double bogey ici et là n’est rien comparé aux bouleversements que le monde aura vécus au printemps 2020.

Bon golf !

Jérôme Blais, PGA du Canada.

Professionnel en titre, Golf Château Bromont.

SUIVEZ-MOI… et inscrivez-vous à mon infolettre pour recevoir gratuitement par courriel mes vidéos trucs et conseils golf, mon blogue et toute autre information sur mes activités d’enseignement et services.

Site web: https://jeromeblais.com/

Infolettre: https://jeromeblais.com/infolettre/

Vidéos trucs et conseilshttps://jeromeblais.com/conseils-golf/

Bloguehttps://jeromeblais.com/blogue-golf/

Facebook: https://www.facebook.com/JeromeBlaisProGolfeur/